La rue, l’espace urbain

La population des villes augmente et l’urbanisme a trouvé dans les hauteurs une solution à l’étalement continuel des villes.

Sur les toits, on observe des micro-unités de production de biogaz alimentées par les déchets organiques du quartier, qui génèrent de la chaleur et de l’électricité, pour alimenter les espaces d’habitation et de travail. 

Ils sont équipés de dispositifs qui permettent d’ajuster la consommation et de connecter les différents bâtiments entre eux. On y voit aussi des éléments de filtration aquatique, des serres aquaponiques et des panneaux solaires. Les gens se rendent au travail à pied, en transports individuels basse émission ou en transport en commun qui bénéficient d’aménagements routiers dédiés.

 
 


Les voies piétonnes pavées se sont élargies ; elles côtoient des pistes cyclables et des lignes de tramway. Les véhicules électriques et les électro pousse-pousse fleurissent. Un nouveau type de mobilier urbain a vu le jour. Il améliore le confort sensoriel en ville. Sources de bruit blanc, éclairages à variateur d’intensité et de tons, réducteur d’ondes, surfaces chauffantes, purificateurs d’air et systèmes de rafraîchissement urbain s’ajoutent à l’écosystème des villes.
 

 


Trois nouveaux objets caractéristiques de l’espace urbain

Trois nouveaux objets caractéristiques de l’espace urbain